Aller à la navigation Aller au contenu

Cartographie mondiale des risques d’inondation : les hommes derrière le projet

equipe-inondations

 

Après des années de recherche et de développement, FM Global lance la cartographie mondiale des risques d’inondation, outil interactif qui permet d’identifier les zones du monde présentant un risque de submersion. Accessible à tous, cet outil scientifique s’annonce comme un allié précieux des risk managers et des décideurs. Retour sur la genèse du projet, avec les experts FM Global qui y ont participé.

Plusieurs années de développement

« Ce projet s’est articulé autour de trois phases principales. La première, le pré-développement, a nécessité plusieurs années d’effort. FM Global a étoffé ses équipes et travaillé de concert avec des organismes de recherche internationaux. La seconde étape, correspondant au développement de la carte, a également duré plusieurs années. Dans cette phase, FM Global a bâti des outils spéciaux pour une approche à grande échelle basée sur la physique. Enfin, la phase trois – le lancement – a mobilisé différents départements de l’entreprise », Hosam Ali, Vice President & Director of Structures and Natural Hazards Research.

Une ressource essentielle pour une approche d’ingénierie

« Cette carte mondiale, qui intègre près de deux siècles d’expérience de prévention des risques, couvre des zones critiques où les données sur les inondations sont insuffisantes ou peu fiables. Elle est d’autant plus efficace lorsqu’elle est associée à nos standards d’ingénierie, nos forces sur le terrain et nos produits certifiés. J’ai été pleinement satisfait de voir que tous ces éléments s’emboîtent parfaitement quand nous avons commencé à préparer le lancement de la carte pour nos ingénieurs et le grand public. », Marc Surleraux, responsable des projets spéciaux au département Ingénierie et Recherche

Une approche scientifique

« Pour mener à bien ce projet, l’équipe a dû réunir des spécialistes de différentes disciplines, comme l’hydrologie, les sciences hydrauliques et les statistiques. Nous avons réussi à collecter un grand nombre de données, accessibles au public. Et nous en avons tiré parti autant que possible. Je suis aujourd’hui très fier de constater que, à partir de ces données, nous avons réussi à développer une cartographie polyvalente », Yasir Kaheil, Senior Lead Research Scientist & Technical Team Leader

Les challenges relevés

« Ce projet comportait de nombreux défis. En premier lieu la taille de la zone à modéliser, bien sûr, puisque nous couvrons tous les continents, mais également la haute résolution que nous souhaitions atteindre de manière uniforme et la quantité massive de données à traiter. En prime, nous proposons principalement des données accessibles au grand public. Certains de ces défis étaient clairement établis dès le début du projet, d’autres ne se sont manifestés que pendant le process de création… mais nous avons trouvé à chaque fois des solutions pour les surmonter ! », Lorenzo Begnudelli, Lead Research Scientist of the hydrological Sciences Team

Une vision complète

« L’une des difficultés étaient de prendre en compte les situations inhabituelles qui se produisent dans des endroits particuliers : par exemple, une inondation dans une région sujette aux ouragans peut avoir un impact beaucoup plus important. Mais le résultat est à la hauteur de nos attentes et la cartographie mondiale des risques d’inondation couvre une grande partie des zones terrestres. Et nous constatons avec plaisir que notre outil est d’une grande précision, comparable à des cartographies locales d’inondations plus détaillées », Jeff McCollum, Senior Research Scientist

Leurs parcours

yasir-kaheilYasir Kaheil
Yasir Kaheil entame sa carrière à l’université de Columbia, en qualité de chercheur, travaillant à la fois sur la gestion de l’eau et la conception de programmes d’assurance liés aux pertes agricoles. Il entre ensuite chez Environnement Canada, développant notamment un algorithme permettant d’analyser les précipitations. Il intègre ensuite chez Risk Management, en tant que modéliste, et rejoint FM Global où il occupe le poste de Senior Lead Research Scientist, et de responsable de l’équipe technique en sciences hydrologiques.
Spécialiste de l’hydrologie stochastique et de l’analyse des précipitations, son savoir-faire en matière de statistiques, probabilités et analyse de données a été d’un grand secours pour traiter le grand nombre de data et établir un modèle global pour la cartographie mondiale des risques d’inondation.

lorenzo-begnudelliLorenzo Begnudelli
Après son doctorat, Lorenzo Begnudelli poursuit ses recherches à l’Université de Trente, ville italienne située à proximité des Dolomites. Il développe des modèles assurant la simulation du transport des sédiments et des flux de débris dans les rivières de montagne. Il intègre FM Global en août 2013 et occupe actuellement les fonctions de Lead Research Scientist. Expert en matière de modélisation hydraulique, il a su puiser au cœur de son expérience en matière de modélisation informatique pour simuler les inondations et développer des solutions inédites pour la cartographie mondiale des risques d’inondation, dont une approche ad hoc pour la modélisation hydraulique.

jeff-mccollumJeff McCollum
Jeff McCollum démarre à sa carrière à la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration) où il met au point des méthodes permettant d’estimer les précipitations à partir de données recueillies par des satellites météorologiques. Il rejoint ensuite FM Global continuant d’étudier les précipitations tout en entamant des recherches sur les inondations et leur impact, grâce à l’analyse statistique de données de flux.
Maîtrisant parfaitement les analyses statistiques et les données sur le debit des cours d’eau, il a su mettre à profit l’approche mathématique pour lier la magnitude des inondations à la totalité des terres en amont se déversant à une zone spécifique.

hosam-aliHosam Ali
Titulaire d’un doctorat en dynamique structurelle et diplômé en génie sismique, Hosam a été professeur au département d’ingénierie civile de l’Université polytechnique de New York. Il occupe ensuite les fonctions d’ingénieur recherche et développement à la Structural Research and Analysis Corporation en Californie. Il intègre FM Global en 1998 en tant que chercheur principal avant d’être nommé Director of Structures and Natural Hazards Research en 2006. Chercheur expérimenté, son expérience lui permet de diriger une équipe unique de scientifiques chez FM Global, allant de l’ingénierie aux sciences atmosphériques et de la terre. Il a ainsi été aux prémices du projet, formant l’équipe, pilotant l’ensemble des efforts jusqu’au lancement de la cartographie mondiale des risques d’inondation.

marc-surlerauxMarc Surleraux
Après avoir travaillé pendant trois ans en Mer du Nord pour le compte de l’entreprise Schlumberger, Marc Surleraux arrive chez FM Global en 1984. D’abord ingénieur terrain, essentiellement en France, il devient responsable de l’ingénierie à la division internationale en 2008, accomplissant des missions en Asie-Pacifique, avant de rejoindre le siège de l’entreprise pour prendre en charge les projets spéciaux. En tant que manager expérimenté, sa bonne connaissance du réseau international de FM Global et du terrain ont été des atouts essentiels pour la bonne coordination du projet et de faire de son lancement un succès. Il travaille aujourd’hui sur la stratégie à adopter sur les risques naturels, pouvant déboucher sur d’autres outils de cartographie !

FM Global est le spécialiste mondial de la prévention, la gestion et l'assurance des risques industriels. Un seul but: garantir aux entreprises la continuité de leurs activités partout dans le monde.

Découvrir