Aller à la navigation Aller au contenu

Révolution technologique : opportunités et nouveaux risques

Vide juridique, cybercriminalité, e-réputation, exposition des datas centers aux risques naturels, valorisation financière des actifs immatériels, explosion du volume d’informations… Ancrer le numérique au cœur de leur chaîne de valeur entraîne toutes sortes de nouveaux défis pour les entreprises.

 

revolution technologique risques et opportunites

Fondé en 1835, en Nouvelle-Angleterre, au moment où la fièvre du rail s’emparait de l’Europe à la vitesse où le réseau internet se propage aujourd’hui, FM Global a accompagné toutes les révolutions industrielles avec l’intime conviction qu’il vaut mieux « prévenir que reconstruire ». Aujourd’hui, le groupe mutualiste place l’exploitation des données, la robotique connectée et les imprimantes 3D parmi les six tendances incontournables auxquelles vont devoir faire face les Risk Managers. Explications.

Le Big Data ou l’analyse prédictive

« 74 % des décideurs en France affirment que le Big Data conduit à une meilleure prise de décision. Pourtant seulement 30 % conviennent que leurs équipes seniors s’appuient sur ces données pour prendre des décisions business novatrices.(1) » Ainsi, alors que certaines entreprises savent déjà décrypter correctement les données qui pourront bientôt prédire sans erreur un comportement d’achat et optimiser au millimètre leur chaîne d’approvisionnement, d’autres ne mesurent pas encore l’importance du Big Data.

Le champ des opportunités est grand mais « les risques associés sont également là », prévient FM Global, et notamment les risques de détournement et d’utilisation frauduleuse des données. Dès lors qu’une entreprise déclare à la CNIL la numérisation de données personnelles, ses dirigeants endossent la responsabilité de sécuriser cet actif stratégique. En cas de défaillance (cyber-attaques, vols ou pertes de données), ils s’exposent non seulement à des condamnations mais surtout à une disparition prématurée.

La robotique connectée, le « pétrole du XXIème siècle »

« La prochaine vague de croissance viendra de la convergence des personnes, des processus, des données et des objets(2) », promet l’Institut Montaigne lorsqu’il évoque « l’internet du Tout connecté ». Montres, transports en commun, voitures… Aujourd’hui, environ 10 milliards d’objets seraient connectés à Internet sur la planète, ils seront entre 30 et 212 milliards à « numériser le réel » pour alimenter le Big Data en 2020.

La prochaine étape consiste à mailler les progrès de cette technologie avec les métiers de l’énergie, des transports et de la santé pour que demain des exosquelettes connectés soient capables de faire marcher les paralytiques. Là encore, les risques associés sont réels, mais au-delà du risque d’acceptation c’est surtout le piratage et la prise de contrôle de ces objets (robots, drônes, chaine de production…) qui doit faire l’objet d’une attention toute particulière de la part des assureurs.

Imprimantes 3D, organes humains et… éthique

Economique et rapide, l’industrie automobile a déjà recours à l’imprimante 3D pour fabriquer ses prototypes, et Barack Obama n’hésite pas à qualifier cette invention de « nouvelle révolution industrielle ». D’après les statistiques concordantes de Goldman Sachs et MarketsandMarkets (3) , le marché de l’imprimante 3D devrait peser autour de 10 milliards de dollars dans cinq ans.

La coque de votre smartphone ne sera plus acheminée depuis la Chine mais plutôt imprimée dans un commerce de proximité, voire chez vous et le phénomène risque de bouleverser les chaînes de production et de logistique de la plupart des produits de grande consommation. Pratique pour remplacer une petite pièce du grille-pain, propice pour l’industrie aéronautique sensible au poids des équipements, la Nasa rêve même d’envoyer l’une de ces merveilles de technologie en orbite pour fabriquer des aliments. Si l’on dépasse la question du bilan écologique, sachant que les imprimantes 3D produisent surtout des objets en plastique, il reste encore quelques points à soulever comme la conformité des pièces produites grâce à une imprimante 3D, le droit associé à ces productions ou les droits de propriété intellectuelle.

Comme on le voit une nouvelle révolution technologique est en marche. FM Global lance l’alerte : la définition du périmètre de ces nouveaux risques et la manière de les appréhender doivent faire l’objet d’une réflexion dès maintenant. Plus que jamais une bonne anticipation sera gage d’une gestion des risques efficace.

(1) Selon une étude intitulée « Big Data et PME : EMC dévoile les habitudes des entreprises françaises

(2)Institut Montaigne « Big Data et objets connectés. Faire de la France un champion de la révolution numérique » http://www.institutmontaigne.org/fr/pages/big-data-et-objets-connectes-faire-de-la-france-un-champion-de-la-revolution-numerique

(3)Etude Markets and Markets and Goldman Sachs : http://www.marketsandmarkets.com/Market-Reports/3d-printing-market-1276.html

FM Global est le spécialiste mondial de la prévention, la gestion et l'assurance des risques industriels. Un seul but: garantir aux entreprises la continuité de leurs activités partout dans le monde.

Découvrir