Aller à la navigation Aller au contenu

Cartographie des zones inondables : aller plus loin que les cartes officielles

Face aux inondations, le manque d’information des assurés est souvent la première cause des sinistres. « Un tiers des directeurs financiers donneurs d’ordre se déclarent mal, voire très mal préparés face aux risques naturels », affirme Laurent Wantz, directeur de l’ingénierie chez FM Global pour l’Opération Europe du Sud. Pourtant, les entreprises installées dans des zones inondables ont six fois plus de risques de subir une inondation au cours de la vie du site que d’assister à un incendie. Un risque majeur à anticiper donc, grâce notamment à la cartographie des zones inondables.

Cartographie des zones inondables : aller plus loin que les cartes officielles

Pour fournir à ses sociétaires une évaluation des risques plus cohérente et précise, peu importe leur localisation, FM Global a lancé un important projet de recherche sur les inondations, recruté des scientifiques supplémentaires, renforcé la formation de ses spécialistes inondations, et développé de nouveaux outils de cartographie et d’analyse des inondations.

Pour prévenir les inondations, des informations existent mais restent insuffisantes. « Les cartographies existantes publiées par les pouvoirs publics ne recouvrent pas totalement l’ensemble des territoires. Des petits cours d’eau, ruisseaux, torrents, des zones éloignées à faible population ne sont pas répertoriés. L’information peut être insuffisante. Ainsi, FM Global peut être amené, ponctuellement et localement, à faire des études et cartographier des zones d’inondation potentielles », explique Jean Chevalier, spécialiste Inondation pour l’Opération Europe du Sud chez FM Global.

Celui-ci cite en exemple la région d’Anvers en Belgique, étudiée récemment par les chercheurs de FM Global. Cette zone comportait, entre autres, des digues de protection sur lesquelles FM Global ne disposait pas d’information précise et où l’exposition était très forte. L’objectif de ce travail de cartographie est d’apporter les informations nécessaires aux ingénieurs de FM Global, qui évaluent le risque sur le terrain, pour réaliser le pré-diagnostic des sites concernés.

Un travail scientifique sur le terrain au service des assurés

Les chercheurs de FM Global travaillent à partir d’un fonds de plan topographique. Celui-ci détaille le relief avec les courbes de niveaux. À cela peuvent s’ajouter des relevés de mesures sur le terrain (utilisation d’un équipement type GPS) qui permettent de réaliser des modèles numériques de terrain (numérisation des relevés de terrain).

Dans les zones géographiques regroupant de nombreux sites assurés, les chercheurs établissent le contour des zones inondables à partir d’études hydrologiques (étude du bassin hydrographique) et hydrauliques (études de l’écoulement). Les crues prises en référence sont de type crues centennales et cinq-centennales).

« Une fois terminées, les cartes sont utilisées en fonction des besoins de FM Global, et de ses sociétaires, et alimentent une base de données mondiale des zones à forte exposition », termine Jean Chevalier.

FM Global est le spécialiste mondial de la prévention, la gestion et l'assurance des risques industriels. Un seul but: garantir aux entreprises la continuité de leurs activités partout dans le monde.

Découvrir