Aller à la navigation Aller au contenu
en savoir plus

Comment mettre en place un programme de protection inondation à l’échelle mondiale ?

Représentant jusqu’à 16 % des sinistres industriels, l’inondation est le risque naturel qui cause le plus de dégâts, devant les tempêtes. Il est souvent une priorité pour les risk managers. Pour autant, son appréhension diffère énormément en fonction des territoires, rendant complexe sa gestion à l’échelle mondiale.
dsc_0928

C’est pour cette raison que le sujet a fait l’objet de de l’atelier “ Mise en place Protection incendie/inondation sur des sites industriels à l’échelle mondiale” auquel Marc Surleraux, EMEA Division Engineering Manager chez FM  Global a participé, lors de l’AMRAE 2018. Retours sur les conseils, méthodologies et outils discutés lors de cette table ronde.

Des zones géographiques plus sensibles que d’autres

 

Globalement, le risque inondation n’épargne quasiment aucun pays du monde et devient de plus en plus critique à mesure que les localités s’urbanisent. Le débordement de cours d’eau peut avoir des conséquences variables et difficilement mesurables lorsque les aménagements urbains, les constructions et la concentration des populations et des richesses ont été menés de façon accélérée. Il existe aussi des disparités dans l’approche du risque en fonction des territoires. Aux Pays-Bas par exemple, où la population vit de longue date avec ce risque, il est tout à fait possible de se fier aux dispositifs de protection globaux mis en œuvre et aux informations publiques disponibles. C’est moins le cas dans certaines zones géographiques comme en Chine, par exemple, où le risque est moins précisément pris en compte.

Une méthodologie précise

Il s’agit donc d’avoir une approche rigoureuse pour mener à bien la mise en place d’un plan de protection à l’échelle internationale.

Plusieurs étapes à respecter  :

  • Avoir une vision globale homogène  : évaluer au préalable le niveau de risque inondation pour chacun des sites concernés.
  • Définir des priorités  : déterminer quels sont les sites les plus exposés en considérant l’importance de chacun d’entre eux dans la chaîne de production et en évaluant le niveau de risque, décennal, centennal ou cinq-centennal.
  • Etendre l’audit de vulnérabilité  : ne pas oublier d’inclure les fournisseurs dans cet état des lieux général, tout particulièrement s’ils sont considérés comme des solutions alternatives dans un plan de continuité de l’activité.
  • Décider de différentes solutions de protection à mettre en place pour chacun des sites  : il est important d’aller sur le terrain pour évaluer précisément à la fois les risques et la pertinence des options choisies, sans hésiter à se faire accompagner par un expert, tels que les ingénieurs terrain de FM Global.

Evaluation du risque  : des outils à coupler à une connaissance terrain

L’inondation est un risque pernicieux, dont il est difficile d’évaluer les conséquences. La lecture des cartes disponibles est une étape essentielle pour définir, dans un premier temps, le type de zone où est implantée le site et la criticité de la situation. Malgré tout, cette étape peut s’avérer laborieuse du fait d’un accès limité à des informations fiables pour certaines zones géographiques. C’est pour aider à y voir plus clair rapidement que FM Global a développé un outil unique de cartographie mondiale des risques inondation qui permet de visualiser en un clic le niveau de risque de crue centennale ou cinq-centennale. Enfin, après une analyse topographique plus précise, une visite de site et un audit sur le terrain sont nécessaires afin d’avoir en tête les infrastructures de protection dont le site peut bénéficier (comme des digues), et d’anticiper les différents scénarios et les dommages possibles.

Diverses solutions techniques à mettre en œuvre

Le risque inondation n’est bien sûr pas une fatalité et il est possible de s’en prémunir par différentes solutions. Il y a toujours des mesures à prendre et elles ne sont pas forcément très onéreuses.

Si le premier conseil évident est de ne pas investir dans les zones inondables, les principales solutions techniques sont à envisager en fonction des ressources disponibles  :

  • Sur les sites existant, installer des protections physiques, comme des digues ou des murs.
  • Surélever les installations et les bâtiments les plus sensibles au moment de la conception du site.
  • Dans certains cas, conjuguer la construction de murs avec des protections partielles, par exemple pour rendre étanche un bâtiment spécifique, comme celui dédié à la production ou au stockage des installations de service (électricité, compresseurs…).

Le plan d’urgence, une démarche salvatrice

Les chiffres sont éloquents  : les statistiques de FM Global indiquent que, lors de grandes inondations, les entreprises ayant mis en place un plan d’urgence réduisaient de l’ordre de 70 % les dégâts. Ce type de plan a un autre avantage  : basé sur des simulations précises de l’impact d’une inondation, il permet de prendre conscience des risques et donc de mieux protéger les sites. Là encore, les experts FM Global peuvent accompagner les risk managers pour mettre en place – et l’évaluer – un plan d’urgence.

Comment convaincre sa hiérarchie ?

Enfin, un des meilleurs conseils à donner à des risk managers pour maîtriser pleinement cette menace est d’impliquer la direction des entreprises dans la démarche globale. Leur prise de conscience permet d’obtenir les ressources adéquates pour protéger efficacement les sites, de pouvoir mobiliser le personnel sur le plan d’urgence et d’accroître la réactivité en cas de sinistre. Pour sensibiliser efficacement les responsables d’entreprise, les risk managers ont tout intérêt à partir du concret, c’est à dire à évoquer des sinistres qui ont eu lieu et de leur impact sur l’activité de l’entreprise. Dans le même esprit, donner des solutions précises de protection à mettre en place facilite la prise de décision, car démontre qu’il ne s’agit pas nécessairement d’une démarche complexe, et/ou coûteuse.

FM Global est le spécialiste mondial de la prévention, la gestion et l'assurance des risques industriels. Un seul but: garantir aux entreprises la continuité de leurs activités partout dans le monde.

Découvrir